Les Incollables de la GYM

En cette période un peu compliquée pour tous, nous voulions vous divertir en vous proposant « les incollables de la GYM ».

Nous commençons dès aujourd’hui avec de grands exploits olympiques de gymnastes français :

En 1900, Gustave Sandras, remporte le concours général de gymnastique individuel au Jeux olympiques de Paris. Il devient ainsi le premier champion olympique français de gymnastique. Il décrocha la médaille d’or devant 133 concurrents et un podium entièrement français (Argent : Noël Bas, Bronze : Lucien Démanet). Cette compétition comportait 16 épreuves dont le saut en hauteur combiné, le saut en longueur, le grimper à la corde lisse… Encore aujourd’hui il reste l’un des trois français champions olympique en gymnastique (avec Albert Seguin en 1924 et Émilie Le Pennec en 2004).

C’est en 1924 aux jeux olympiques de Paris, qu’Albert Séguin, devient champion olympique. Il reçut une médaille d’or en saut à cheval et des médailles d’argent en escalade de corde et en exercices combinés par équipe. Il a donc été le premier à marquer deux fois un parfait 10 en compétition olympique.

Lors des Jeux olympique d’Athènes en 2004, Émilie Le Pennec devient la première championne olympique de l’histoire de la gymnastique française. Du haut de ses 16 ans, elle remporte la médaille d’or aux barres asymétriques grâce à un audacieux lâcher de barre avec Salto arrière et vrille et demie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *